Documentation générale

 

Mises à jour des Guides nautiques:


Mises à jour proposées sur le site de l'Eau Bleue
Mises à Jours Guides Imray
Mises à Jour Guides Imray en français
Mises à Jour Pilotes Côtier
Mises à jour Documents Shom

Groupe hebdomadaire d'avis aux navigateurs du SHOM



Zones météorologiques:


Zones météo Anglaises et Espagnoles (pdf)/English and Spanish Meteo Names

 

PROCEDES MANUELS NON SMDSM - MANCHE / ATLANTIQUE

..

 

MF / HF - BLU

 

- Veille radio détresse/sécurité pour le large

Tous CROSS
2182 KHZ

 

- Aide médicale en mer

CROSS Etel, Soulac
2182 KHZ

 

- Météo pour le large dans la zone de couverture par le CROSS, après appel sur 2182 KHZ

Emetteurs
Fréquence
Horaires (2)
CROSS Gris-Nez
1650 KHZ et 2677 KHZ

8 h 23 - 20 h 33

BMS dès réception et toutes les 2h à H_impaire ( H + 03 )

CROSS Corsen
1650 KHZ et 2677 KHZ

8 h 15- 20 h 15

BMS dès réception et toutes les 2h à H_impaire ( H + 03 )

 

- AVURNAVS côtiers et locaux, après appel sur 2182 KHZ

Emetteurs
Fréquence
Horaires (2)
CROSS Gris-Nez
1650 KHZ

après météo

CROSS Jobourg
1650 KHZ
9 h 15 - 21 h 15
CROSS Corsen
2677 KHZ

7 h 35- 19 h 35

(1) Après contact sur 2182 KHZ, le CROSS fixe les fréquences de dégagement sur lesquelles s'établira la consultation médicale.
 
(2) Heure locale.
VHF

 

- Veille radio détresse/sécurité pour la côte

Tous CROSS
canal 16

 

- Information sur le trafic en français et en anglais

Zones
Origine
Canal
Heure Locale
Pas-de-Calais
CROSS Gris-Nez
79
H + 10 ( et H + 25 si visibilité < 2 milles )
Casquets
CROSS Jobourg
80
H + 20 et H + 50
Ouessant
CROSS Corsen
79
H + 10 et H + 40

 

- Météo cotière

Zones
Origine
Emeteur
Canal
Heure

De la frontière belge à la Baie de Somme

CROSS Gris-Nez

Dunkerque

Gris-Nez

79

79

07 h 20 - 16 h 03 - 19 h 20

07 h 10 - 15 h 45 - 19 h 10

De la Baie de Somme au Cap de la Hague

CROSS Gris-Nez

CROSS Jobourg

Ailly

Antifer

Port en Bessin

Jobourg

79

80

80

80

07 h 03 - 15 h 33 - 19 h 03

08 h 03 - 16 h 33 - 20 h 03

07 h 45 - 16 h 15 - 19 h 45

07 h 33 - 16 h 03 - 19 h 33

Du Cap de la Hague à la pointe de Penmarc'h

CROSS Jobourg

CROSS Corsen

Jobourg

Granville

Raz

 

Stiff

 

Batz

 

Rodic

 

Fréhel

80

80

79

 

79

 

79

 

79

 

79

07 h 15 - 15 h 45 - 19 h 15

07 h 03 - 15 h 33 - 19 h 03

04 h 45 - 07 h 03 - 11 h 03*

...............15 h 33 - 19 h 03

05 h 03 - 07 h 15 - 11 h 15*

...............15 h 45 - 19 h 15.

05 h 15 - 07 h 33 - 11 h 33*

...............16 h 03 - 19 h 33

. 05 h 33 - 07 h 45 - 11 h 45*

...............16 h 15 - 19 h 45.

05 h 45 - 08 h 03 - 12 h 03*

.............16 h 22 - 20 h 03

De la pointe de Penmarc'h à l'Anse de l'Aiguillon
CROSS Etel

Penmarc'h

Groix

Belle Ile

Saint-Nazaire

Yeu

Les Sables d'Olonne

80

80

80

80

80

80

07 h 03 - 15 h 33 - 19 h 03

07 h 15 - 15 h 45 - 19 h 15

07 h 33 - 16 h 03 - 19 h 33

07 h 45 - 16 h 15 - 19 h 45

08 h 03 - 16 h 33 - 20 h 03

08 h 15 - 16 h 45 - 20 h 15

De l'Anse de l'Aiguillon à la frontière espagnole
CROSS Etel

Chassiron

Soulac

Cap Ferret

Contis

Biarritz

79

79

79

79

79

07 h 03 - 15 h 33 - 19 h 03

07 h 15 - 15 h 45 - 19 h 15

07 h 33 - 16 h 03 - 19 h 33

07 h 45 - 16 h 15 - 19 h 45

08 h 03 - 16 h 33 - 20 h 03

* du 1er mai au 30 septembre ...............................................................................BMS dès réception et H -03

 

..PROCEDES AUTOMATIQUE SMDSM - MANCHE/ATLANTIQUE..

 

- Veille radio détresse/sécurité pour la côte

Tous CROSS
VHF/ASN canal 70

 

- Veille radio détresse/sécurité pour le large

Tous CROSS
BLU/ASN 2187,5 KHZ

 

- Météo et AVURNAVS

Tous CROSS
NAVTEX 518 KHZ

 

(1) Ces zones ne sont pas garanties en couverture NAVTEX avec le même niveau de disponibilité, mais il apparaît utile de les diffuser pour réception par les navires en route vers ces zones.

(2) Ces zones ne sont pas garanties en couverture NAVTEX avec le même niveau de disponibilité, mais il apparaît utile de les diffuser pour réception par les navires en route vers ces zones.

(3) Manche ouest non inclus dans les bulletins spéciaux du NAVTEX Manche, Mer du Nord.

 

 

Bulletins en émission :

Emetteurs CROSS

Photos satellites :

Allmetsat : Observations et prévisions météorologiques - Images des satellites - Normales climatiques

Photos Satellite Europe (USAF):
(Cliquez sur le lien pour afficher la carte actuelle)

Cartes Atlantique Nord Bracknell UK

Analyse 24h 36h 48h 60h 72h 96h 120h

Météo interactive : (savoir ce que l'on veut avant, sinon ça prend un peu de temps pour comprendre... Pour la France de 0-72h, choisir HALO FR)

Sites météo:

Centre National de Recherches Météorologiques

Météo France

La météo marine en une seule page : en un seul site, une synthèse de la plupart des sites météo sur l'Atlantique Ouest 

Westwind

Virtual-winds :  Petite liste de liens utiles pour la météo (cartes, logiciels, etc.)

Animations cartes Theyr : Site Météo Belge avec animations (carte France) 

MTO Hot-Line : Liens pour consultation rapide des différentes cartes

CotWeb : Cartes Vents , courants, etc...

Noaa : Analyses et animations

Animation Java Noaa: Carte animée vent , humidité, temperature :atlantique Est et Europe

Wetterzentrale: Cartes et modéles

Weatheronline: Dans le rubrique sailing, modèles GFS

Wannasurf: Weather Forecast

Windguru: Conçu à l'origine pour les windsurfer...

SurfOuest: Previsions experimentales (shom) des hauteurs de vagues

NMLOC.NAVY: Météo et liens

Prévisions

Météo allemande

http://www.wetteronline.de/segel_euro.htm

Wetterzentrale : site météo allemand très complet. Allez directement à la rubrique TOP KARTEN. Les cartes sont mises à jour en permanence (prévisions vent, temp,pluies, photos satellite...). En haut à gauche: AVN, JMA, UKMO sont des agences météo... Pour les grands nostalgiques qui ne peuvent lire qu'un bon vieux fax en noir et blanc (et l'imprimer), il y a la rubrique fax... avec toujours les analyses des différents bureaux météo. Le site est en principe rapide... (Crédits H²O)

Météo française

Littoclime :

http://www.meteo.fr/meteonet/temps/monde/prev/mondew.html

http://perso.wanadoo.fr/meteo-marine/index_fr.htm

http://www.meteoconsult.fr/

http://www.previmeteo.com/

http://www.meteo.fr/meteonet/temps/activite/mer/grandlarge/glar.htm

France Inter Météo Marine
http://www.radiofrance.fr/chaines/france-inter01/services/meteo_marine/glarge.php

Météo suisse

http://www.westwind.ch/

Météo US

http://weather.noaa.gov/weather/HR_cc.html

Nav Center (Maxsea)   http://www.navcenter.com/

Fax Météo  http://www.thierryaragon.com/meteo/index.html

Fichiers GRIB

http://perso.wanadoo.fr/meteo-marine//grib.htm     (page légère)

http://www.raymarine.com/raymarine/default.asp?site=1&section=3&page=149&Parent=0

http://internetnomade.free.fr/meteo.htm

 

Les marées

http://www.ukho.gov.uk/tideprediction.cfm

http://www.shom.fr/ann_marees/cgi-bin/predit_ext/choixp?opt=10&zone=1&port=DUBROVNIK&dd=2&mm=11&yyyy=2003&compute=TRUE&fuseau=1

 

Cours météo

http://www.meteonet.org/html/cours.html

_________________________________________________________________

Dictionnaire   

A:
Abate - diminuer
Advisory - bulletin météo
Area - zone

B:
Back (to) - adonner (sens inverse des aiguilles d'une montre)
Barometer - baromètre
Breeze - brise
Breaking seas - lames déferlantes

C:
Calm - calme
Choppy - clapot, croisée, hachée
Clear - clair
Clearing up - éclaircie
Cloud - nuage
Cloudy - nuageux
Cold - froid
Crest - crête

D:
Damp - hurnide
Decreasing - décroissant
Deep - profond
Deepen - se creuser
Depression - dépression
Displacement - déplacement
Disturbance - perturbation
Dizzie - bruine
Drizzle - bruine
Drop - chute
Dry - sec

F:
Fair - beau
Fall (to) - baisser, chuter
Foot (FT) - pied
Fill up (to) - se combler
Fine - beau temps
Fog - brouillard
Fogbank - banc de brouillard
Following sea - mer arrière, suiveuse
Forecast - prévision
Foul weather - mauvais temps
Fresh - frais
Fresh breeze 5 - bonne brise
Freshening - fraichissant
Front - front

G:
Gale 8 - coup de vent
Gentle breeze 3 - petite brise
Good - bon, bonne
Gust - rafale

H:
Hail - grêle
Haze - brume de beau temps
Head sea - mer debout
High - haut, élevé
High pressure - hautes pressions
High pressure aréa - anticyclone
Hurricane 12 - ouragan

I:
Improvement - amélioration
Increasing - fraîchissant
Interference - perturbation

K:
Knot (KT) - noeud

L:
Land breeze - brise de terre
Light - léger
Light air 1 - très légère brise
Light breeze 2 - légère brise
Lightning - éclair
Line squall - ligne de grains
Low - bas
Lowpressure - basse pression
Lowpressure area - dépression
Lull - accalmie

M:
Mist - brume
Moderate - modere, réduite
Moderate breeze 4 - jolie brise
Moderating - décroissant
Move (to) - déplacer (se)

N:
Near gale 7 - grand frais

O:
Occlusion - occlusion
Overcast - couvert

P:
Poor - réduit, mauvais
Position - position
Pressure - pression
Prevailing wind - vent dominant

Q:
Quickly - rapidement

R:
Radio station - station radio
Rain - pluie
Ridge - dorsale
Ripples - vaguelettes
Rise - hausse
Rise (to) - monter
Rotation - rotation
Rough - agité

S:
Sea - mer
Settled - temps établi
Shower - averse
Short - court
Sky - ciel
Sleet - neige fondue
Slight - mer peu agitée
Slowly - lentement
Snow - neige
Speed - rapide , vitesse
Spreading - s'étendant
Squall - grain, rafale
Steep - (mer) creuse
Steer for (to) - diriger (se)
Steady - stable
Storm 10 - tempête
Stream - courant
Strong - fort
Strong breeze 6 - vent frais
Strong gale 9 - fort coup de vent
Swell- houle

T:
Temperature - température
Thunder - tonnerre
Thunderstorm (TSTM) - orage
Time - heure
Trade winds - alizés
Trough - creux, talweg

V:
Veer - refus, saute de vent, virer au... (sens des aiguilles d'une montre)
Velocity - vitesse
Violent storm 11 - violente tempête
Visibility - visibilité
Vorticity - tourbillon

W:
Warning - avis
Wave - vague
Weather - temps, météorologie
Weatherforecast - prévisions météo
Weather report - bulletin météorologique
Wedge - coin
Wind - vent
Wind shear - cisaillement de vent
 

___________________________________________________________________

Lexique:

Abri public : Généralement une école publique ou autre structure semblable désignée par les responsables locaux pour servir de refuge.

Accostage de l’oeil de l’ouragan : Lorsque l’oeil, ou le centre physique de l’ouragan, atteint la côte depuis l’approche de l’ouragan au-dessus de la mer.

Avertissement aux petites embarcations : Avertissement de vents de 20 à 33 noeuds ou d’états de la mer prévus ou en cours considérés comme dangereux pour les petites embarcations dans les eaux côtières.

Alerte 1: Ouragan ou tempête tropicale possible dans les prochaines 36 heures.

Alerte 2 : Ouragan ou tempête tropicale se dirigeant rapidement sur l'île, rejoindre les habitations et abris sans délai.

Alerte 2 renforcée : (Phase de mise en confinement) les effets du cyclone commencent à être ressentis sur tout ou partie du département. Les conditions météorologiques étant très dangereuses, il est interdit de se déplacer et de circuler.

Alerte 3 : Fin de passage du phénomène, déclenchement des secours, déplacements autorisés a proximité des habitations.

Anticyclone : Zone ou la pression atmosphérique est supérieure à la moyenne (1015 Hpa) et autour de laquelle le flux d'air tourne dans le sens des aiguilles d'une montre pour l'hémisphère nord. L'océan Atlantique compte certaines zones plus propices au developpement des anticyclones, Les Açores et les Bermudes. Un anticyclone est souvent caractérisé par un temps beau et stable.

Atmosphère : CEnveloppe de gaz qui entoure le globe terrestre. L'atmosphère est constituée de plusieurs couches concentriques qui se superposent depuis le sol jusqu'à l'espace.

1 - La Troposphère s'étend du sol jusqu'à environ 12 Km d'altitude. C'est dans cette couche qu'est concentré l'essentiel des gaz et des phénomènes nuageux. La température decroit au fur et à mesure que l'altitude s'élève pour atteindre environ -65°C à 12000 mètres.

2 - La Stratosphère s'étend de 12 Km à 50 Km d'altitude. Les gaz y sont 10 fois moins denses que dans la troposphère et la température croit avec l'altitude pour atteindre 0°C à 50000 mètres.

3 - La Mésosphère s'étend de 50 Km à 80 Km d'altitude.La température s'abaisse de nouveau pour atteindre -80°C à 80000 mètres.

4 - La Thermosphère s'étend de 80 Km à 500 Km d'altitude. La température peut atteindre plusieur centaines de degrés au dessus de zéro.

5 - L'Exosphère au dela de 500 Km marque la limite progressive de l'atmosphère ou les perticules de gaz s'échappent de l'attraction terrestre.

Avis : les avis sont des messages officiels émis toutes les six heures à propos des tempêtes tropicales et des ouragans. Ils contiennent des renseignements sur le lieu où se trouve la tempête, son intensité, sa direction et les précautions à prendre.

Avis de coups de vent : vents soutenus de 39-54 milles à l’heure (de 62,75 à 86,88 km/h) (ou de 34-47 noeuds), prévus ou en cours. Nota : les avis de coups de vent ne sont normalement pas émis pendant un cyclone tropical.

Anticyclone - high : zone de hautes pressions délimitée par une isobare « fermée » . Plus on s´approche du centre, plus la pression augmente. La pression réduite au niveau de la mer (celle que doit indiquer tout baromètre, qu´il soit à bord d´un navire ou à terre) y est supérieure à 1015 hPa.
On dit d´un anticyclone qu´il s´établit, qu´il se renforce, ou qu´il s´affaiblit, qu´il s´affaisse. Il est souvent stable dans le temps et peu mobile.
Dans l´hémisphère nord, les vents tournent dans le sens des aiguilles d´une montre autour des anticyclones.
Si les dépressions sont le siège habituel des perturbations et donc du mauvais temps, les anticyclones sont généralement accompagnés de beau temps. Toutefois, cela n´exclut pas en hiver des nuages bas, voire du brouillard, et en été des orages locaux, surtout l´après-midi à proximité des côtes montagneuses.

Avis ou BMS - warning : texte élaboré et diffusé dès que les conditions météorologiques actuelles ou prévues présentent un danger pour la navigation. Dans les régions tempérées, les avis recouvrent :
- les avis de vent fort ou BMS (Bulletin météorologique spécial) ;
- les avis de forte houle ;
- les avis d´annulation d´une prévision de phénomène dangereux.
Les BMS comprennent les BMS-côte, les BMS-large et les BMS-grand large selon qu´ils sont associés à des bulletins « côte », « large » ou « grand large ».
Les BMS-côte sont émis dès que le vent, observé ou prévu, atteint ou dépasse la force 7 Beaufort. Les BMS-côte sont donc :

des avis de grand frais (force 7),
des avis de coup de vent (force 8) - gale warning,
des avis de fort coup de vent (force 9),
des avis de tempête (force 10),
des avis de violente tempête (force 11),
des avis d´ouragan (force 12).

Les BMS-large et les BMS-grand large sont émis dès que le vent, observé ou prévu, atteint ou dépasse la force 8. En général, ils ne sont pas émis plus de 24 heures avant le début du coup de vent
Un coup de vent est qualifié « en cours » s´il existe déjà au moment où l´avis est émis, « imminent » s´il doit survenir dans les 3 heures qui suivent l´émission du bulletin, ou « prévu » à partir d´une heure précisée dans le texte.
Les BMS sont émis quand il n´y a plus, ou presque plus, de doute sur la situation météorologique. Mais, généralement, la menace de coup de vent ou de tempête aura déjà été mentionnée dans les parties « situation générale » et « tendance ultérieure » des bulletins précédents.
Un avis d´annulation (côte, large ou grand large) est émis pour annuler tout ou partie d´un BMS, lorsque le phénomène dangereux annoncé ne doit finalement plus se produire, ou bien lorsqu´il se termine plus tôt que prévu.

Echelle Beaufort : Etablie en 1806 par le capitaine Sir Francis Beaufort. Echelle de classification de l'état de la mer en fonction de la vitesse du vent, graduée de 0 à 12, de «calme» (1 km/h) à «ouragan» (au-delà de 118 km/h). Le cyclone correspond à la graduation la plus élevée.

Degrés Termes descriptifs français (anglais) Vitesse moyenne en noeuds Vitesse moyenne en km/h Etat de la mer

0

Calme (calm)

< 1 kt

< 1 km/h

comme un miroir

1

très légère brise (light air)

1 à 3 kt

1 à 5 km/h

quelques rides

2

légère brise (light breeze)

4 à 6 kt

6 à 11 km/h

vaguelettes ne déferlant pas

3

petite brise (gentle breeze)

7 à 10 kt

12 à 19 km/h

les moutons apparaissent

4

jolie brise (moderate breeze)

11 à 16 kt

20 à 28 km/h

petites vagues, nombreux moutons

5

bonne brise (fresh breeze)

17 à 21 kt

29 à 38 km/h

vagues modérées, moutons, embruns

6

vent frais (strong breeze)

22 à 27 kt

39 à 49 km/h

lames, crêtes d´écume blanche, embruns

7

grand frais (near gale)

28 à 33 kt

50 à 61 km/h

lames déferlantes, traînées d´écume

8

coup de vent (gale)

34 à 40 kt

62 à 74 km/h

tourbillons d´écume à la crête des lames, traînées d´écume

9

fort coup de vent (severe gale)

41 à 47 kt

75 à 88 km/h

lames déferlantes grosses à énormes, visibilité réduite par les embruns

10

tempête (storm)

48 à 55 kt

89 à 102 km/h

11

violente tempête (violent storm)

56 à 63 kt

103 à 117 km/h

12

ouragan (hurricane)

>=64 kt

>=118 km/h

 


Brises - Phénomènes de brise - Régime de brises : situation caractérisée par l´alternance de brise de mer (le jour) et de brise de terre (la nuit). Les brises sont surtout sensibles par temps ensoleillé (pas forcément anticyclonique) et air instable.

Brouillard
- fog : gouttelettes d´eau en suspension dans l´atmosphère réduisant la visibilité à moins de 1 km. En météorologie, le terme « brume » désigne des conditions atmosphériques réduisant la visibilité entre 1 et 5 km, mais les marins lui attribuent un sens plus général (toute dégradation de la visibilité). Pour éviter toute confusion, le terme « brume » n´est pas utilisé dans les bulletins de météo marine.

Bulletin régulier : texte élaboré et diffusé à heures fixes. En France, les bulletins réguliers de météorologie marine comportent généralement un rappel des avis de vent fort, une description de la situation générale, une prévision dont l’échéance varie selon le type de bulletin et éventuellement des observations de sémaphore. On distingue les bulletins suivants :

bulletin « plage » : du 1er juin au 30 septembre, bulletins de synthèse vocale donnant les conditions de temps, vent, température de l’air et de la mer, état de la mer, en différents points des départements côtiers.
bulletin « funboard »
: ce bulletin décrit finement le vent mesuré et son évolution dans les heures à venir pour tous les « spots » du département.
bulletin « surf »: ce bulletin décrit précisément l´état des vagues sur les plages du département.
bulletin « rivage » : bulletin départemental destiné aux usagers du bord de mer et couvrant la bande côtière jusqu´à 2 milles au large, les plages et les éventuels plans d´eau intérieurs du département. Il est rédigé trois fois par jour, plus si les conditions l´exigent, et est diffusé par répondeur téléphonique et Minitel. Il n´est pas diffusé en mer.
bulletin « côte » : bulletin couvrant le long du littoral français (Corse comprise) et s´étendant jusqu´à 20 milles au large. Les bulletins « côte » sont rédigés deux fois par jour et diffusés en mer par VHF.
bulletin « large » : son domaine s´étend de la côte jusqu´à 200 ou 300 milles au large. Il est découpé en zones de prévision portant chacune un nom. Rédigé deux fois par jour, il est diffusé en mer par radio BLU, par Radio France et par système Navtex.
bulletin « grand large » : il couvre l´ensemble des océans. Rédigé une ou deux fois par jour, il est diffusé par le réseau des satellites Inmarsat-C et par Radio France Internationale.

Les bulletins « rivage », « côte » et « large » diffusés par Telephone et Minitel comportent une prévision à 7 jours d’échéance assortie d’un indice de confiance variant de 1 à 5, 5 étant le niveau de confiance le plus élevé.
Les bulletins « côte », « large » et « grand large » diffusés en mer comportent une prévision détaillée limitée à 24 heures d’échéance et une tendance ultérieure concise, mettant l’accent sur les phénomènes dangereux (menaces de coup de vent).

Condensation : La condensation est le passage de l'air de l'état gazeux à l'état liquide. C'est une libération de chaleur sous forme d'eau (la pluie) qui s'accompagne de la formation de nuages.
Convection : Colonne d'air chaud vertical provoquée par l'accroissement localisé de la température du sol durant la journée. C'est le phénomène qui est à l'origine des cumulus.

Coriolis (force de) : Du nom d'un ingénieur et mathématicien français, Gustave Coriolis (1792-1843). C'est la vitesse de rotation de la terre qui dévie les fluides en mouvement vers la droite dans l'hémisphère Nord et vers la gauche dans l'hémisphère sud. La force de Coriolis est nulle à l’équateur. C'est cette force qui détermine le sens de rotation du tourbillon d'eau qui se forme lorsque vous videz votre baignoire!.

Cumulonimbus : Nuage des hautes strates de l'atmosphère, gorgé d'eau, dont la formation précède les orages et les tempêtes. Leur ascension s’effectue à la vitesse de 40 mètres/seconde.

Cyclogénèse : Littéralement «la naissance du cyclone», Conditions menant à la formation et à l'intensification d'un cyclone:

1 - La température de l'océan, d'au moins 26°C sur 60 mètres d’épaisseur.
2 - L'existence d'une zone dépressionnaire (un orage);
3 - La force de Coriolis;
4 - La stabilité de l'écoulement des vents en altitude et des mouvements d'air ascendants qui vont se refroidir et former des nuages

Cyclone tropical hurricane : Perturbation atmosphérique tropicale intense à coeur chaud caractérisée par une chute importante de la pression atmosphérique, des développements nuageux très importants organisés autour d'un centre et par des vents très violents tournant dans le sens des aiguilles d'une montre, dans l’hémisphère sud, et en sens inverse, dans l'hémisphère nord. Sous les latitudes tropicales, phénomène tourbillonnaire engendrant des vents moyens supérieurs ou égaux à 64 noeuds (force 12). L´expression anglo-saxone tropical cyclone désigne tout phénomène tourbillonnaire, quelle que soit son intensité.

Cyclone extra-tropical : Zone de basse pression issue d'une tempête tropicale ou d'un ouragan se transformant et continuant sa trajectoire au dessus du 40° de latitude Nord.

Centres d´action - centers of action : vastes anticyclones ou dépressions qui commandent une partie de la circulation atmosphérique.

Courant : synonyme de flux.

Demi cercle dangereux à la navigation : C'est la zone du cyclone située à la droite de sa trajectoire dans l'hémisphère nord (et inversement dans l'hémisphère sud). Les vents y sont plus violents et la mer la plus déchaînée. Cette zone est fuie par les marins car il est dangereux d'y naviguer. Les courants entraînent les bateaux vers le mur du cyclone.
Dépression : Zone où la pression est inférieure à la moyenne (<1010 Hpa) et autour de laquelle les masses d'air tournent dans le sens inverse des aiguilles d 'une montre dans l'hemisphère nord. Une dépression est en général associée à du mauvais temps

Dépression - low : zone de basses pressions (inférieures à 1015 hPa) délimitée par une isobare fermée. Plus on s´approche du centre, plus la pression diminue.
On dit d´une dépression qu´elle se creuse ou au contraire qu´elle se comble.
Dans l´hémisphère nord, les vents tournent dans le sens inverse des aiguilles d´une montre autour de la dépression.

Dépression thermique : ces dépressions sont dues, en été, au réchauffement de l´air au-dessus des régions continentales. Elles se creusent l´après-midi, puis se comblent la nuit.
Leur creusement peut être de l´ordre de 5 hPa (au printemps et en été).
Dépression relative - shallow low : dépression dont la pression au centre reste élevée dans l´absolu (supérieure à 1010 hPa par exemple) mais est plus faible qu´aux alentours.
Dépression complexe - complex low : zone dépressionnaire, généralement étendue, présentant plusieurs centres.
Dépression tropicale - tropical low : sous les latitudes tropicales, phénomène tourbillonnaire engendrant des vents inférieurs à 34 noeuds. Zone de basse pression tourbillonaire à coeur chaud située en zone tropicale avec des vents au sol d’une vitesse soutenue de moins de 63 km/h.


Dorsale - ridge : Zone prolongeant un anticyclone caratérisée par une ligne étroite de hautes pressionsaxe de hautes pressions prolongeant un anticyclone. Comme l´anticyclone, la dorsale forme une barrière faisant obstacle au passage des perturbations ; cependant, cette barrière n´est pas toujours infranchissable. Elle peut aussi être mobile. On dit d´une dorsale qu´elle s´établit, qu´elle se développe sur une zone ou le long d´un axe, ou qu´elle s´affaisse.

Echelle Saffir-Simpson : échelle utilisée pour donner aux responsables de la protection publique une idée des dommages que pourraient causer les vents et la marée de tempête lors d’un ouragan. Les responsables de la sécurité publique disposent des chiffres 72 heures avant qu’un ouragan n’atteigne les terres. Les barèmes de l’échelle sont révisés régulièrement au fur et à mesure que de nouvelles observations sont faites. Les organisations de sécurité publique sont tenues informées des nouvelles estimations du potentiel destructeur de l’ouragan. L’échelle va de 1 à 5.
Effet Venturi : Accélération locale du vent dans certains sites lorsque le vent souffle dans un passage étroit, une vallée, un col, entre deux iles. Dans ces circonstances, le vent mesuré peut atteindre des valeurs nettement plus élévées que sur les surfaces avoisinantes.

Effet Fujiwhara : Phénomène d'attraction et d'influence réciproque entre deux cyclones evoluant a une ditance inférieure à 1500 Km. Les effets peuvent être different selon la force réciproque des deux phénomènes.

El Nino : Phénomène météorologique apparaissant généralement tous les trois à sept ans et caractérisé par un accroissement de la température de l'ocean Pacifique le long des côtes de l'amérique du sud. Ce phénomène est responsable d'un certain nombre de dérèglements du climat mondial, (fortes pluies en Amérique du sud, sécheresse en Australie et en Indonésie, modification de l'activité cyclonique).

Energie : Le cyclone est une formidable machine thermodynamique, développant une énergie équivalente à cinq fois par seconde celle de la bombe atomique d'Hiroshima.
Entrée maritime : désigne l´arrivée sur la côte d´une masse d´air maritime donc humide. Elle se traduit par une rotation et le plus souvent par un renforcement du vent, une baisse de température l´été et, parfois, une diminution de la visibilité.
 

État de la mer : état de la surface de la mer résultant de la superposition des trains de houle et des vagues engendrées par le vent (mer du vent). Pour décrire l´état de la mer, on n´utilise ni la hauteur maximale des vagues (trop grande), ni la hauteur moyenne (trop faible) mais la hauteur moyenne du tiers des vagues les plus hautes. Cette hauteur caractéristique est appelée H1/3.

Flux - flow : écoulement de l´air à grande échelle. La direction est donnée par l´orientation des isobares. Au sol, par suite du relief et des effets thermiques, le vent local peut s´écarter notablement du flux.

Flux perturbé : flux atmosphérique transportant des fronts venant « perturber » temporairement la direction des vents. Ainsi, dans un flux d´ouest perturbé, le vent sera de sud-ouest à l´avant du front, et de nord-ouest à l´arrière.

Force du vent : La force du vent est égale au carré de sa vitesse. A 120 km/h, le vent est quatre fois plus destructeur qu'à 60 km/h. Un vent de 60 km/h exerce une poussée de 360 kg/cm². Il suffit que la vitesse du vent augmente de 5% pour que sa poussée s'accroisse de 44%.la force du vent moyen est généralement exprimée en degrés de l´échelle Beaufort. Quant à la vitesse des rafales, elle s´exprime toujours en noeuds.
Dans les bulletins météo, la force du vent moyen est aussi qualifiée par un adjectif allant de faible à violent. Il n´existe pas de définition normalisée des vitesses de vent correspondantes. Néanmoins, on peut avancer la correspondance suivante :
- vent faible = 0 à 6 noeuds (force 0 à 2 Beaufort)
- vent modéré = 7 à 21 noeuds (force 3 à 5)
- vent assez fort = 22 à 27 noeuds (force 6)
- vent fort = 28 à 40 noeuds (force 7 et 8)
- vent très fort = 41 à 47 noeuds (force 9)
- vent violent = supérieur à 47 noeuds (force 10 et plus)
Sur les cartes météorologiques, une hampe indique la direction d´où vient le vent ; elle est munie de barbules : une petite pour cinq noeuds, une grande pour dix noeuds. Un triangle remplace les barbules pour indiquer cinquante noeuds.


Front chaud - warm front : surface de séparation entre deux masses d´air de températures différentes, l´air chaud repoussant l´air froid. Sur les cartes météo, l´intersection de cette surface avec le sol est représentée par une ligne. L´arrivée d´un front chaud est généralement annoncée par une augmentation de la nébulosité, l´arrivée de pluies, puis par une rotation des vents au secteur sud (dans l´hémisphère nord).

Front froid - cold front : surface de séparation entre deux masses d´air de températures différentes, l´air froid repoussant l´air chaud. Sur les cartes météo, l´intersection de cette surface avec le sol est représentée par une ligne. L´arrivée d´un front froid est généralement annoncée par un renforcement du vent et un renforcement temporaire des précipitations. Souvent, à l´arrière du front froid, le vent est irrégulier en force et en direction, des éclaircies apparaissent, les nuages deviennent cumuliformes, la visibilité s´améliore et les précipitations se présentent sous forme d´averse. C´est le temps à grains des marins.
Le front froid associé à une perturbation progressant vers l´est aux latitudes des Iles Britanniques ou du nord de la France déclenche, huit à neuf fois sur dix, mistral et tramontane, lorsqu´il arrive sur le sud-est de la France. Mais la masse d´air s´étant asséchée en traversant la France, un front froid est rarement accompagné de précipitations en Méditerranée.

Front froid secondaire - secondary cold front : dans l´air froid de la perturbation, un front froid secondaire matérialise l´arrivée d´une masse d´air encore plus froide et se traduit par un renforcement des grains.
Front froid ondulant - waving front, ondulated front : front froid présentant des ondulations. La présence d´un tel front est toujours signalée dans les bulletins car il existe souvent un risque de creusement d´une petite dépression au « sommet » de l´ondulation, pouvant engendrer une aggravation du temps.


Gradient de pression - pressure gradient : variation spatiale de la pression. Plus le gradient horizontal de pression est élevé (grande différence de pression entre deux points proches et de même altitude), plus le vent est fort. Sur les cartes météo, un fort gradient de pression est matérialisé par des isobares serrés.

Grains - squalls : Augmentation soudaine de la vitesse du vent d’au moins 18 milles à l’heure (28,96 km/h ou 16 noeuds) et atteignant 25 milles à l’heure (40,22 km/h ou 22 noeuds) ou plus pour une durée d’au moins une minute. Phénomène lié à la présence de gros cumulus ou de cumulonimbus, caractérisé par une aggravation brutale mais passagère du temps : précipitations violentes, parfois orageuses, fortes rafales de vent dépassant le vent moyen d´au moins 15 noeuds. C´est sous le vent du nuage que les fortes rafales sont le plus à craindre.


Houle - swell : en un lieu donné, vagues non engendrées par le vent local mais formées ailleurs et s´étant propagées. La houle a toujours un aspect plus régulier, moins chaotique que la mer du vent.

Houle de tempête : C'est l'agitation de la mer due aux vents cycloniques. En pleine mer, ces vagues atteignent jusqu'à 30 mètres de haut. Sur la côte, elles déferlent loin à l'intérieur des terres et participent aux inondations.
Hurricanes Hunters : Nom donné dans les années cinquante aux Etats-Unis aux premiers avions de la météorologie nationale américaine, équipée pour aller naviguer à l'intérieur des cyclones. On les appelle aujourd'hui les «Typhoon's Chasers».

Indice de confiance : indice informant sur le degré de confiance que le prévisionniste accorde à sa prévision.
L’indice de confiance varie de 1 à 5, 5 étant le niveau le plus élevé.
Les bulletins de météo marine diffusés par Telephone, télécopie et Minitel comportent deux indices de confiance, l’un pour la prévision des jours J + 4 et J + 5, l’autre pour la prévision des jours J + 6 et J + 7.


Instable (atmosphère instable, air instable ou flux instable) : l´atmosphère est instable quand les basses couches sont anormalement chaudes par rapport aux couches moyennes ou supérieures de l´atmosphère. Une atmosphère instable est le siège de mouvements verticaux qui provoquent des rafales, améliorent la visibilité et favorisent les nuages à développement vertical (cumulus, cumulonimbus) générateurs de précipitations sous forme d´averses.
A l´inverse, l´air stable « colle » à la mer : le vent est régulier, la visibilité médiocre ou mauvaise et les nuages sont sous forme de couche.

Isobare - isobar : ligne reliant les points de la surface terrestre ayant la même pression au niveau de la mer, à un instant donné. Notion utilisée sur les cartes météorologiques permettant de relier les points de même pression atmosphérique comme les courbes de niveau sur une carte terrestre.

Marée de tempête : Dôme élevé et puissant des eaux poussées par le vent qui balaient la côte près de l’endroit où l’oeil a atteint les terres. Ce n'est pas un phénomène causé directement par le cyclone. Le cyclone amplifie la marée existante, la chute de pression atmosphérique aspire en quelque sorte la mer et augmente le niveau de celle-ci. Lorsque la pression baisse d'un hecto pascal (hPa), le niveau de la mer s'élève d'un centimètre.
Masse d'air : Zone géographique au sein de laquelle les propriétés physiques de l'air sont relativement homogènes

Mille : Unité de mesure de distance utilisée principalement dans la marine et l'aviation. Un mille est égal à 1852 mètres.

Millibar : Mesure métrique de la pression atmosphérique.

Modèle numérique : Ensemble d'équations mathémathiques visant a simuler sur ordinateur l'évolution des phénomènes météorologiques afin de réaliser des prévisions

Mur : Le mur du cyclone s'étend sur un rayon de 60 à 200 km autour du centre. C'est l'endroit où les vents atteignent leur vitesse maximum et où les précipitations sont les plus abondantes.

Marais barométrique - flat low : vaste zone où la pression varie très peu d´un point à l´autre. Les vents sont nuls ou faibles et de directions variables. Les marais barométriques sont des situations propices au développement de cumulonimbus orageux, et à la formation de brumes et brouillards.

Mer du vent - sea : en un lieu, vagues engendrées par le vent régnant en ce lieu et à cet instant. La mer du vent a toujours un aspect plus chaotique que la houle.

Nébulosité : Fraction du ciel recouverte par les nuages (exprimée en dixièmes).

NHC (National Hurricane Center) : Centre national de surveillance des ouragans basé en Floride, à Coral Gargles, près de Miami (USA).

NOAA (National Oceanographic Atmospherical Administration) : Administration océanique et atmosphérique nationale. C'est la météorologie nationale américaine.

Noeud : Unité de mesure de vitesse utilisée dans la marine et l'aviation. Un noeud est égal à un mille par heure soit 1.852 Km/h.

Nuages: Ensemble de minuscules particules d'eau ou de glace en suspension dans l'atmosphère. Cet ensemble peut également contenir des fumées des poussières ou du sable. Les nuages proviennent de la condensation de la vapeur d'eau contenue dans l'air sous l'effet de la détente subie par certains volumes d'air (au sommet d'une colonne d'air chaud).

Onde d´est ou onde tropicale - easterly wave ou tropical wave : thalweg se propageant d´est en ouest dans le flux d´alizé et donnant naissance à une ligne de grains.

Occlusion (ou front occlus) - occlusion : front résultant de la réunion d´un front chaud et d´un front froid. Le secteur chaud a été rejeté en altitude, mais il continue à générer des précipitations.

Oeil de l’ouragan : La partie la plus interne de la tempête. Cette zone est étonnamment calme, sans vent ou presque. Dans l’oeil, le ciel est souvent dégagé, malgré le fait que les vents et les nuages font toujours rage à la bordure de l’oeil. L’oeil ne se trouve pas toujours au centre de la tempête. Il arrive qu’il tourne ou se déplace dans diverses directions avec la tempête elle même, qui suit sa propre course. La pression atmosphérique y atteint sa valeur minimum, souvent inférieure à 900 hPa. En temps normal, la pression atmosphérique est de 1013 hPa au niveau de la mer.

O.M.M. (Organisation Météorologique Mondiale) : Institution internationale chargée de coordoner et d'harmoniser les activités météorologiques à travers le monde.

Onde tropicale : Un brusque coude dans le courant régulier de l’air au sol dans les tropiques qui forme une ligne de basse pression vehiculant en général des nuages très actifs.

Ouragan hurricane : Phénomène donnant lieu à des vents de force 12. Cyclones d’origine tropicale dont les vents atteignent au moins 118 km à l’heure. En d’autres termes, un ouragan consiste en des vents de tempête puissants évoluant dans un mouvement rotatif autour d’un centre relativement calme appelé «oeil». Ces tempêtes sont connues sous le nom de «typhons» dans l’ouest du Pacifique, «cyclones» dans l’océan Indien et «baguios» dans les Philippines. Chaque tempête dure généralement plusieurs jours.

Paroi de l’oeil : l’anneau d’orages qui entoure l’oeil d’une tempête. Les pluies et les vents les plus forts surviennent habituellement dans la paroi de l’oeil, tout comme la plus grande turbulence.

Pression atmosphérique : C'est le poids de l'air en un endroit précis, mesuré en hecto pascal (hPa) ou en milliBar (mB). Le déplacement des masses d'air se fait toujours des hautes pressions vers les basses pressions. La pression moyenne au niveau de la mer est de 1013 Hpa et diminue de 1 Hpa tous les 8.3 mètres.

Perturbation - disturbance : terme générique désignant l´ensemble front chaud, secteur chaud, front froid et éventuellement occlusion. Par abus de langage, on l´utilise aussi pour désigner la zone nuageuse associée à cet ensemble, voire même la zone nuageuse associée à un front froid isolé. Chaque perturbation est associée à une dépression ; mais une partie du front froid se prolonge hors de la dépression.

Rafale - gust : renforcement brutal et passager du vent. Une rafale peut atteindre une vitesse supérieure de 50 % à celle du vent moyen. La vitesse d´une rafale s´exprime en noeuds, l´échelle Beaufort étant réservée au vent moyen. Lorsque la vitesse du vent instantané dépasse de 10 à 15 noeuds la vitesse du vent moyen, les bulletins météorologiques français utilisent le terme « rafales ». Ils utilisent les expressions « fortes rafales » lorsque cette différence atteint 15 à 25 noeuds et « violentes rafales » lorsqu´elle dépasse 25 noeuds.

Régime : peu employé, synonyme de « conditions » (régime de brise, régime anticyclonique, régime d´ouest...).

RADAR : Equipement radio électrique permettant d'évaluer la distance et la direction d'un objet en mesurant le temps de propagation d'une impulsion électromagnétique emise et refléchie par cet objet. Les radar sont utilisés en météorologie pour cartographier de manière très précise les quantités de précipitation au sein d'un système nuageux. Ils cependant ont une portée assez limitée (300Km) et ne peuvent donc pas couvrir toute la surface du globe.

Secteur chaud - warm air : la masse d´air relativement chaud comprise entre front chaud et front froid prend le nom de secteur chaud de la perturbation.

SMDSM - GMDSS : Système mondial de détresse et de sécurité en mer. Réglementation internationale régissant les procédures et les matériels, à terre ou embarqués, nécessaires à la sécurité des navires en mer. La diffusion des bulletins météorologiques est réglementée par le SMDSM.

Satellite : Equipement électronique en orbite autour de la terre utilisé pour faire des observations ou pour servir de relais de telecommunication. Les satellites peuvent être placés sur différents types d'orbites:
1- Les satellites géostationnaires voient toujours la même surface du globe car il sont distants de 36000 Km de l'équateur et tournent donc à la même vitesse que la terre.
2 -Les satellites polaires sont positionnés sur des orbites basses entre 300 et 500 Km et passent par les pôles à chaque révolution.
Les satellites sont tres utilisés en méteorologie afin d'étudier l'évolution des phénomènes atmosphériques en lumière visible et en infrarouge.

Saffir-Simpson (echelle de) : Du nom de deux savants américains du 20ème siècle. Echelle de classification des cyclones en fonction de la vitesse des vents, graduée de 1 à 5. La classe 1 concerne les cyclones dont la vitesse des vents est comprise entre 118 et 153 km/h. A partir de 250 km/h, il s'agit de cyclones de classe 5, dont les rafales peuvent dépasser les 300 km/h.

Saison des ouragans : période de l’année où les ouragans sont relativement fréquents. De Juin à Octobre pour les Antilles.

Tempête - storm : sous les latitudes tempérées, phénomène engendrant des vents de force 10 Beaufort.

Temps sensible : décrit les conditions météorologiques dominantes sur une zone donnée : pluie (rain), averses (showers), grains (squalls), grêle (hail), brouillard (fog), neige (snow), orage (thunderstorm), etc., avec parfois une notion de durée, épars (at times), temporaires (temporarily), occasionnels (occasional), se dissipant ou s´atténuant (dying out), etc.

Tendance ultérieure : dernière partie de certains bulletins réguliers. Elle permet de décrire schématiquement l´évolution de la situation prévue au delà des prochaines 24 heures, en insistant sur les phénomènes dangereux.

Tempête tropicale : tropical storm : sous les latitudes tropicales, phénomène engendrant des vents de force 8 à 11 Beaufort. cyclone avec des vents au sol d’une vitesse soutenue maximale de 63 à 118 k/h.
Trajectoire de l’ouragan : ligne de déplacement (propagation) de l’oeil dans une région donnée. Il est impossible d'affirmer 24 heures à l'avance où passera un cyclone avec une précision inférieure à 100 km. En théorie, les cyclones se déplacent d'Est en Ouest (car ils sont poussés par des alizés, les vents d'Est). Leur trajectoire s'incurve vers le Sud dans l'hémisphère Sud et vers le Nord dans l'hémisphère Nord. Mais les perturbations atmosphériques, les changements de reliefs peuvent modifier leur trajectoire. Ainsi, Hyacinthe (en 1980, sur La Réunion) changea au moins cinq fois de direction.

Typhon : ouragan qui se forme dans le nord de l’océan Pacifique, à l’ouest de la ligne internationale de changement de date.

Thalweg (s´écrit aussi talweg) - trough : axe de basses pressions prolongeant une dépression. Les isobares sont en forme de V. Son passage est marqué par une brusque rotation du vent (grain).

Traîne : partie postérieure d´un système nuageux. Voir front froid.

Trombe - water-spout : tourbillon intense entre la base d´un cumulonimbus et la mer. Phénomène relativement fréquent en Méditerranée, plus rare en Atlantique ou en Manche. Les tornades sont l´équivalent terrestre, en plus violent, des trombes.

Vent : mouvement des masses d’air par rapport à la surface terrestre. Il est provoqué par les différences de pression atmosphérique entre deux zones. Le vent souffle des hautes pressions vers les basses pressions. Il est défini par sa direction et sa vitesse horizontale exprimée en kilomètres/heure, en mètres/seconde ou en noeuds suivant les pays.
La mesure de la vitesse peut être exprimée sous la forme d'une moyenne soutenue pendant un certain temps ou sous la forme instantanée maximale (rafale).

Vent moyen : par convention, en météorologie, le vent moyen est un vent moyenné sur 10 minutes et mesuré à une hauteur de 10 mètres. Les bulletins météorologiques français font toujours référence au vent moyen. Les rafales peuvent dépasser de 50 % le vent moyen.
Indépendamment de l´hémisphère, on dit que le vent « tourne - veer » lorsque sa direction varie selon le sens des aiguilles d´une montre et qu´il « revient - back » lorsque sa direction varie selon le sens inverse des aiguilles d´une montre.

Vents cycloniques - cyclonic wind : cette expression s´emploie pour désigner les directions variables des vents autour et à proximité du centre d´une dépression. On utilise aussi l´expression « vents dépressionnaires ».

Visibilité - visibility : dans les bulletins français de météo marine, la visibilité est soit exprimée en milles marins, soit qualifiée de « bonne - good » (supérieure à 5 milles marins), « médiocre - moderate » (comprise entre 2 et 5 milles marins) ou « mauvaise - poor » (comprise entre 0,5 et 2 milles marins). Au-dessous de 0,5 mille marin, le terme « brouillard - fog » est employé.

Z.I.C. (Zone Intertropicale de Convergence) ZCIT ITCZ : zone de convergence intertropicale. Zone de rencontre des alizés de l´hémisphère nord et de l´hémisphère sud. Les grains, orageux ou non, y sont fréquents. Les marins lui ont donné le nom de pot au noir. Dans l'hémisphère nord les alizés soufflent au niveau du tropique avec une composante nord est. Dans l'hémisphère sud les alizés soufflent du sud est. La ZIC est une zone mouvante entre les deux différents systèmes d'alizés où ils se rejoignent pour converger. Cette zone oscille entre le 5° sud et le 15° nord suivant les saisons, elle est souvent associée à un temps nuageux et perturbé. La ZIC voit naitre bon nombre de dépressions tropicales dont certains cyclones.

Echelle d'état de la mer
  

Degrés Termes descriptifs français (anglais) Hauteur des vagues
0 Calme (calm-glassy) 0
1 ridée (calm - rippled) 0 à 0,1 m
2 belle ( smooth) 0,1 à 0,5 m
3 peu agitée (slight) 0,5 à 1,25 m
4 agitée (moderate) 1,25 à 2,5 m
5 forte (rough) 2,5 à 4 m
6 très forte (very rough) 4 à 6 m
7 grosse (high) 6 à 9 m
8 très grosse (very high) 9 à 14 m
9 énorme (phenomenal) 14 m